Rechercher un édifice

Témoignage de Jeannine Froissard à Saint-Mihiel

Église Saint-Michel de Saint-Mihiel, Meuse (55)

Madame Froissard, habitante de Saint-Mihiel, s’investit dans le fleurissement de l’abbatiale Saint-Michel et dans l’accueil spontané des visiteurs. Son initiative a déjà sensibilisé une cinquantaine de visiteurs et même, des Irlandais de passage qui ont eu le plaisir de profiter de son accueil.

« L'année dernière je me suis proposée pour "Églises Ouvertes" parce que j'aime le patrimoine de Saint-Mihiel. J'aimais montrer aux visiteurs lors de mes passages à l'église, pour le fleurissement, la beauté de l'architecture et les transformations subies au cours des siècles.  La qualité des œuvres : sculptures, peintures, vitraux, buffet d'orgue est aussi remarquable.

C'est une statue représentant " La Pâmoison" qui me touche particulièrement. Elle est en noyer décapé, le bois était jadis polychrome. C'est une œuvre de Ligier Richier, un sculpteur local (XVIème siècle). Elle faisait partie d'un calvaire regroupant 9 personnages brûlés à la Révolution. Actuellement il y reste deux personnages : la Vierge tombant en pâmoison après la mort du Christ et Saint-Jean qui la soutient dans sa chute.
Cette sculpture inspire souvent aux spectateurs, un sentiment d'admiration à cause de la beauté des visages, du drapé des vêtements, de la justesse de l'attitude. Ligier Richier qui s'est inspiré de l'art rhénan a su reproduire le caractère dramatique de la situation.

J'adhère au projet des "Églises Ouvertes" parce que j'aime le contact avec les gens, le dialogue, les échanges. C'est une façon de faire connaitre Saint-Mihiel : son passé historique, ses hommes illustres et ses œuvres d'art. C'est une façon de promouvoir le tourisme de la ville. »

⭐️⭐️ Merci à Madame Jeannine Froissard pour son accueil chaleureux des visiteurs de Saint-Michel ! ⭐️⭐️

Plus d'informations par ici.

Lettre d'information